Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

La Chine accorde à l’Angola une ligne de crédit de 2 milliards de dollars US

10/10/2018

La Chine accorde à l’Angola une ligne de crédit de 2 milliards de dollars US

La Banque de développement de Chine a ouvert un crédit de 2 milliards de dollars à l’Angola dans le cadre d’un accord signé à Beijing dans le cadre de la visite d’État en Chine du président angolais M. João LOURENÇO.



Ce contrat de prêt a été signé par le ministre angolais des Finances et la Banque de développement de la Chine et servira à construire et à achever diverses installations dans le domaine de la construction en Angola.

La Chine a accordé sa première ligne de crédit à l’Angola en 2002; le ministre des Finances, M. Archer Mangueira, a déclaré au mois de septembre à Beijing, lors du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), que la dette de l’Angola envers la Chine s’élevait actuellement à 23 milliards de dollars.

Les prêts chinois qui sont octroyés sont dédiés à la construction de nombreux projets d’infrastructure, tels que des centrales électriques, des routes, des ponts, des hôpitaux et des maisons, encourageant le développement économique et améliorant la vie de la population angolaise.

 

En ce qui concerne le nouveau financement chinois, le président M. João LOURENÇO faisait observer au Premier ministre chinois M. Li Keqiang, que certains projets prioritaires avaient déjà été identifiés, pour lesquels il avait demandé l’allocation de fonds.

En effet, ces projets comprennent la deuxième phase du Centre intégré de sécurité publique, les nouveaux palais des congrès et hôtels, le système d’alimentation en eau de Luanda, la centrale hydroélectrique de Zenzo et les raccordements moyenne et haute tension de Huambo, Huíla et Namibe.

 

La liste des priorités comprend également la requalification de la liaison ferroviaire Zenza-Cacuso, la liaison ferroviaire Luacano-Jimbe, reliant le chemin de fer Benguela à la Zambie, un programme de récupération des infrastructures routières et une nouvelle base navale.


Outre l’accord relatif à la ligne de crédit, les délégations angolaise et chinoise ont signé un mémorandum d’accord entre les ministères du commerce de la Chine et des affaires étrangères angolais engageant les deux pays à conclure un accord de protection réciproque et de promotion de l’investissement.

Les parties ont également signé un mémorandum d’accord sur la mise en œuvre conjointe des mesures économiques et commerciales des huit actions du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, ainsi qu’un accord visant à éliminer la double imposition sur l’impôt sur le revenu et à prévenir la fraude et les infractions commerciales, ainsi qu’à éviter l’évasion fiscale.