Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Jean Yves Ledrian visite l’Angola

01/03/2018


Le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères M. Jean-Yves Le Drian a effectué une visite officielle en Angola le 1er mars dernier.


Cette visite s’inscrit dans la volonté manifestée par la France et l’Angola de renforcer leur partenariat, dans tous les domaines, et d’entretenir une concertation de haut niveau très étroite sur les enjeux de sécurité régionale, notamment la situation en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.


Le Président de la République, João Lourenço, a accordé une audience au ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Lors de cet entretien les deux personnalités ont évoqué la coopération bilatérale et ont passé en revue la géopolitique régionale notamment la situation qui sévit en République Démocratique du Congo et en Centrafrique.


Jean-Yves Le Drian s’est également entretenu avec son homologue Manuel Augusto. Des accords ont été signés dans les domaines de l’agriculture, des services aériens et du tourisme, ainsi qu’une convention de financement pour l’étude de futurs projets de l’Agence française de développement, qui a repris ses activités en Angola en juillet 2017. Le ministre a eu un échange avec des chefs d’entreprises français présents en Angola et il a rencontré la communauté française au Lycée français de Luanda.

Les relations diplomatiques entre l'Angola et la France ont été établies en février 1976, après que les Français aient reconnu l'indépendance de l'Angola, proclamée le 11 novembre 1975, mais ce n'est qu'en 1982 qu’elles ont été renforcées avec la signature de l'Accord général de coopération bilatérale.

 

Les deux pays coopèrent dans les domaines de la santé, de l'eau, de l'assainissement, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres, des sciences et de la technologie, du pétrole, des transports, du commerce, de l'industrie et des télécommunications. Les années 2014 et 2015 ont marqué une nouvelle ère dans le développement des relations entre les deux États, à la suite des visites réciproques des chefs d'État angolais et français d'alors, respectivement José Eduardo dos Santos et François Hollande.