Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

João Lourenço effectue une visite d’État au Portugal

23/11/2018

Rencontre avec son homologue portugais Marcelo Rebelo de Sousa
Le président angolais João Lourenço a effectué une visite d’état au Portugal du 22 au 24 novembre dernier.


Au cours de ce voyage très suivi en Angola et au Portugal, le Chef de l’État a eu un programme très chargé. Il a rencontré son homologue portugais Marcelo Rebelo de Sousa, João Lourenço avant de prononcer un discours devant le parlement portugais avant de se rendre dans la ville de Porto où il a participé au Forum économique Luso-angolais en compagnie du premier Ministre portugais António Costa. Le président angolais a terminé son voyage par la rencontre avec la communauté angolaise établie au Portugal.


Signature de 12 accords de coopération

Le Président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a dit attendre que les 12 accords signés ce vendredi 2 novembre par les délégations de l’Angola et du Portugal servent les nécessités concrètes des peuples.

Rappelant que les politiques servent les États pour les peuples, il a affirmé qu’il était important que l’engagement dans la construction d’un environnement commercial attractif et dans la diversification, la décentralisation économique renforcent les légitimes attentes des peuples de deux pays.

Rebelo de Sousa a tenu ces propos dans un discours prononcé à l’issue d’une rencontre avec le Président de l’Angola, au Palais de Belém, dans lequel il s’est dit convaincu que l’Angola et le Portugal n’allaient pas perdre cette opportunité dans la normalisation de ses relations.

Le Chef de l’État portugais a constaté l’existence d’un nouveau cycle des relations entre les deux pays, et les a appelé à s’allier à moins d’idéologies, des préjugés mais opter pour un réalisme raisonnable de rêver pour un avenir futur.


Participation au Forum économique Luso-angolais en compagnie du premier Ministre portugais António Costa.


Dans la cadre de la visite d’Etat, João Lourenço a prononcé un discours au Parlement portugais au cours duquel il s’est fait le chantre d’un nouvel ordre politique et économique en Angola fondé sur l’approfondissement de la démocratie, la lutte contre la corruption, la diversification de l’économie. Il a souligné que "le nouvel Angola qui privilégie la transparence” considère le Portugal comme un partenaire important.


Il s’agit d’un partenariat basé sur « la relation solide et durable » que les deux pays maintiennent, et qui a besoin d’être réitéré et alimenté avec des gestes et attitudes de deux parties.


Il s’agit d’un partenariat basé sur «la relation solide et durable» que les deux pays maintiennent, et qui a besoin d’être réitéré et alimenté avec des gestes et attitudes de deux parties.

Dans son intervention à l’Assemblée de la République Portugaise, le chef de l’Etat angolais a expliqué les objectifs de la diversité de l’économie angolaise, en soulignant que le but est de développer le secteur non pétrolier, réduire les importations de biens essentiels et augmenter l’offre de biens produits dans le pays.

L’augmentation du volume des exportations, l’obtention de devises ainsi que l’offre d’emplois figurent aussi parmi les objectifs.

Dans le domaine de la moralisation, João Lourenço a qualifié la corruption comme un cancer qui détruit les bases de toute société. "Pour lutter contre ce mal, des mesures ont été prises pour rétablir l’autorité des institutions de l’Etat, transformant l’Angola à un pays plus sûr et attractif pour le tourisme et l’investissement privé », a-t-il dit.

Forum économique dans la ville de Porto


Forum économique dans la ville de Porto 
Le Président angolais João Lourenço, a affirmé vendredi 23 novembre à Porto (Portugal) qu’il était très satisfait de l’augmentation de l’exposition du Portugal à l’Angola par le biais de l’agence de Crédit à l’Exportation Portugaise (COSEC).


Le Président angolais João Lourenço, a affirmé vendredi 23 novembre à Porto (Portugal) qu’il était très satisfait de l’augmentation de l’exposition du Portugal à l’Angola par le biais de l’agence de Crédit à l’Exportation Portugaise (COSEC).

 

Dans un discours prononcé à l’ouverture des entretiens entre les délégations de deux États, il a indiqué que cette augmentation permettait l’expansion de la ligne de crédit du Portugal. L’Angola veut inclure dans cette enveloppe certains projets d’importance fondamentale au niveau économique et social. Il existe plusieurs nouveaux projets structurants et « Ces nouveaux projets vont bénéficier de récentes augmentations de limite d’un milliard pour 1 milliard 500 millions euros dans le cadre de la Convention relative à la Couverture des risques de Crédit à l’Exportation de biens et Services de l’Origine Portugaise pour la République d’Angola inclus dans les lignes de crédit couvertes par la COSEC.

L’exposition financière du Portugal à l’Angola se justifie du fait que cet Etat européen est "pratiquement, après la Chine, l'un des principaux exportateurs vers l’Angola."