Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

L'ANGOLA ET LA FRANCE PARTAGENT DE NOMBREUX INTERETS ECONOMIQUES

Les relations économiques et commerciales sont très anciennes et remontent à une période antérieure à l’indépendance de l’Angola. L’Angola et la France partagent de nombreux intérêts économiques. Le commerce entre la France et l’Angola s’est élevé à 1,4 milliard € en 2013, un ralentissement marqué par rapport à 2008 (niveau record de 3,2 milliards €). En 2014, le commerce bilatéral a augmenté de 67 %. Après une baisse de 21 % en 2012 et 2013, les exportations françaises vers l’Angola ont encore augmenté en 2014, avec une valeur estimée à 770 millions d’euros (+ 67 %).

Le voyage d’État du président François Hollande en Angola en juillet a permis de consolider les relations politiques et diplomatiques, de raffermir les liens entre les deux peuples, et de renforcer la coopération économique par la signature d’une série de contrats et de lettres d’engagement qui, selon des deux parties, atteignent un milliard d’euros.

François Hollande, qui était accompagné d’une délégation composée d’une cinquantaine de chefs d’entre- prise, a salué « un mouvement d’amplification et de diversification » des échanges bilatéraux, au-delà du secteur des hydrocarbures qui demeure prédominant. Parmi les secteurs dans lesquels la France souhaite investir, François Hollande a cité les transports, le tourisme, l’agroalimentaire, l’eau, les énergies renouvelables et l’aménagement urbain.

Le groupe Total, premier opérateur pétrolier du pays, a signé deux contrats avec l’entreprise pétrolière publique Sonangol, l’un pour accroître la coopération dans le secteur pétrolier, l’autre pour la distribution de lampes solaires. Le groupe français hôtelier Accor a signé un partenariat avec la société angolaise AAA pour la gestion de 50 hôtels d’ici à 2017. La société Météo France a pour sa part signé avec son homologue angolais un accord de modernisation sur sept ans, dont la première phase est estimée à 60 millions de dollars.



La compagnie aérienne Air France a annoncé un accord sur l’ouverture d’une troisième liaison hebdomadaire Pa- ris-Luanda. Le groupe de BTP Eiffage a pris un engagement sur la construction de 104 passerelles pour piétons, un contrat de près de 200 millions de dollars. Les accords signés portent également sur l’ouverture d’un bureau de l’Agence française de développement (AFD) et sur la présence de banques françaises pour faciliter les financements.