Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

LA POSITION DE LA FRANCE SUR LE MARCHE ANGOLAIS


La présence française en termes de communauté d’affaires s’établit au 4e rang, derrière la Chine, le Portugal et le Brésil. La balance commerciale est excédentaire en faveur de l’Angola avec un volume des transactions de plus de 1,5 milliard de dollars par an.

Les exportations se composent principalement d’équipement pour une utilisation dans le domaine pétrolier, mais elles continuent à se diversifier entre autres dans les domaines suivants : alimentation, santé, automobile, biens de consommation, électricité, mécanique, électronique et informatique, produits chimiques, parfums et cosmétiques.

Répartition sectorielle des exportations françaises vers l’Angola

Produits Pourcentage
Produits des industries agroalimentaires 24%
Produits pétroliers raffinés et coke 4%
Equipements mécaniques, matériel électrique, électronique, informatique 25%
Matériel de transport 11%
Produits chimiques, parfums et cosmétiques 9%
Produits métallurgiques et métalliques 19%
Produits manufacturés divers 2%
Produits divers 6%

Les importations se composent principalement de pétrole brut. La société française Total est devenue le premier opérateur du pays avec une production de 700 000 barils par jour en 2014 ce qui représente environ un tiers de la production nationale de l’Angola.

Répartition sectorielle des importations françaises de l’Angola

Hydrocarbures naturels, autres produits des industries extractives, électricité, déchets
97%
Produits raffinés et coke
2,9%
Autres
0,1%

Les points forts de implantation française sur le marché angolais :

  • 10e fournisseur de l’Angola
  • Deuxième employeur étranger dans le pays après le Portugal avec 25 000 emplois dont 7 000 dans les filiales,
  • Troisième investisseur avec un stock d’IDE de 7,6 milliards de dollars, l’Angola est le premier bénéficiaire d’IDE français en Afrique subsaharienne devant le Nigéria
  • 85% des IDE dirigés vers le secteur des hydrocarbures,Un flux d’IDE 2013 de 800M € en progression (709M en 2012)
  • 70 entreprises implantées localement dans divers domaines de l’activité économique,
  • Une présence imposante de la société Total, opérateur historique en Angola depuis 1953.
  • 15e pays en termes d’actifs corporels pour la France
  • Existence de 47 filiales et bureaux de représentation d’entreprises françaises.
  • Une quinzaine d’entreprises individuelles
  • La communauté française résident en Angola est estimée à 3000 personnes. La communauté angolaise en France est d’environ 10 000 mille personnes.