Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Maurel & Prom pénètre sur le marché pétrolier en Angola

23/10/2018

Jean-François Hénin, Président du Conseil d’Administration du group Maurel & Prom
Jean-François Hénin, Président du Conseil d’Administration du groupe Maurel & Prom


Le groupe Maurel a annoncé la signature d'un contrat en vue de l'acquisition de la participation de 20% détenue par Angola Japan Oil Co., Ltd. (AJOCO), une filiale détenue majoritairement par Mitsubishi Corporation (« Mitsubishi »), dans deux blocs au large de l'Angola, le Bloc 3/05 et le Bloc 3/05A (l’ « Opération »).

Michel Hochard, Directeur général de Maurel & Prom, a déclaré́ : « Cette opération est une étape importante dans la stratégie de croissance de Maurel & Prom et souligne notre capacité́ à réagir face aux opportunités de marché. Elle nous permet de diversifier immédiatement notre production grâce à des actifs qui ont fait leurs preuves, avec des antécédents solides et dotés d’un potentiel de croissance. Nous sommes ravis de démarrer un nouveau chapitre de l'histoire de M&P en Angola, un pays d'Afrique qui occupe une place majeure dans le secteur des hydrocarbures et qui offre des opportunités prometteuses pour l'avenir dans la mesure où l'industrie pétrolière locale fait actuellement l'objet d'une refonte de grande ampleur sur le plan institutionnel et réglementaire. Cette acquisition marque également le début de la stratégie de création de valeur par croissance externe élaborée par M&P en tant que plateforme de développement international de Pertamina».

Le montant de l’opération s'élève à 80 M$ qui seront financés sur la trésorerie existante de Maurel & Prom. La transaction prévoit également le versement conditionnel d'un montant pouvant atteindre 25 M$ en fonction de l'évolution des cours du pétrole et du développement des ressources des actifs.

La signature de la transaction reste soumise à la réalisation de certaines conditions, notamment l'obtention des autorisations gouvernementales angolaises et la renonciation aux droits de préemption applicables. Cette information fera l'objet d'un nouveau communiqué de presse.


La transaction prévoit également le versement conditionnel d'un montant pouvant atteindre 25 M$ en fonction de l'évolution des cours du pétrole et du développement des ressources des actifs.


Cette acquisition s’intègre dans la stratégie de développement du Groupe visant des opérations de croissance externe créatrices de valeur. Elle marque l'entrée de M&P en Angola, un acteur majeur de l'industrie pétrolière qui ouvre de réelles opportunités pour l'avenir, le renforcement de la position de M&P dans le bassin du Congo, région historique de l’expérience opérationnelle du Groupe

o Opportunités futures de coopération dans l'industrie pétrolière en Angola. Elle permet à M&P de compléter son portefeuille existant d'actifs de production


Des actifs établis dotés d’un long historique de production et d’un potentiel de croissance

Les blocs 3/05 et 3/05A sont situés dans des eaux peu profondes (à environ 100 mètres de profondeur) dans le bassin du Congo, une région dans laquelle M&P dispose d’une présence historique. Situés à environ 30 km au large des côtes angolaises, ces deux blocs sont exploités par la compagnie nationale pétrolière Sonangol Pesquisa e Produção («Sonangol P&P»). Ils sont contigus et partagent les installations de traitement et d'exportation du brut.

En production depuis le milieu des années 80, le bloc 3/05 regroupe huit champs matures (Bufalo, Cobo, Impala, Impala SE, Oombo, Pacassa, Palanca et Pambi) dont la production nette pour 20% est estimée par M&P à 4 600 b/j pour 2018. La licence d'exploitation actuelle a pour terme juin 2025 avec une possibilité de renouvellement.

Le bloc 3/05A renferme deux champs commercialement exploitables (Caco et Gazela) et offre des perspectives au travers du champ de Punja, une découverte importante en phase de pré-développement.

Créée en 1831, Maurel & Prom a développé des lignes maritimes et de comptoirs commerciaux en Afrique de l'Ouest avant de se recentrer en 1999 sur l'exploration et la production d'hydrocarbures.


Le groupe réalise l'essentiel de son activité en Afrique à travers l'exploitation d'actifs onshore déjà développés (Gabon et Tanzanie) et une participation de 21,37% dans la société nigériane Seplat.