Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Le president de la republique change le management de Sonangol

16/11/2017

Le président de l’Angola a nommé comme nouveau président du conseil d’administration de la compagnie pétrolière publique Sonangol, l’actuel secrétaire d’Etat au pétrole, M. Carlos Saturnino Guerra Sousa Oliveira, selon les décrets publiés mercredi à Luanda.


L’ancienne présidente du conseil d’administration de la compagnie Sonangol (et la fille de l’ancien président), Mme Isabel dos Santos, qui occupait ce poste depuis juin 2016, a été licenciée, ainsi que d’autres administrateurs exécutifs et non exécutifs, qui ont également été remplacés par décret présidentiel.

 

Le poste de secrétaire d’État aux hydrocarbures a été confié à M. Paulino Fernando de Carvalho Jerónimo, également selon les décrets signés par le président M. João Lourenço. La compagnie Sonangol, créée en 1976, est le concessionnaire exclusif d’hydrocarbures liquides et gazeux sur le plateau continental angolais. Ses activités comprennent la prospection, la recherche, le développement, la commercialisation, la production, le stockage, le transport et le raffinage d’hydrocarbures et de leurs dérivés et elle peut fonctionner seule ou en partenariat avec des sociétés étrangères.

 

Le président angolais João Lourenço a rencontré, à Luanda, les représentants des principaux groupes pétroliers du pays pour échanger sur la situation de l’industrie du secteur dans un contexte de persistance des baisses de cours qui affecte l’économie du pays. La rencontre a permis d’identifier certaines mesures destinées à améliorer la compétitivité du secteur vis-à-vis des pays concurrents ainsi que le rôle de la société publique Sonangol, acteur clé de la production angolaise.

 

La rencontre avec le Chef de l’Etat a compté avec la présence de l’entreprise publique Sonangol mais aussi des privées dont ENI-Angola, Total EP-Angola, Statoil, Esso, BP-Angola et Cabinda Gulf Oil Company.

 

Selon, Luis Fernandes, le conseiller en communication du président angolais. « C'était une occasion pour les entreprises pétrolières d'échanger avec le président de la république leurs préoccupations ainsi que leurs propositions sur les voies et moyens permettant de faire face aux défis actuels de l'industrie pétrolifère qui affecte tous les pays producteurs et exportateurs du monde », a expliqué à la presse à l'issue de la rencontre

 

Cette rencontre tenue juste au début du mandat du président a ainsi permis aux pétroliers d'exposer leurs principales doléances au nouveau président sur qui ils comptent désormais pour apporter les solutions appropriées en vue notamment de rendre l'industrie angolaise plus compétitive dans une conjoncture internationale des plus moroses pour le secteur. « Nous avons identifié plusieurs pistes pour renforcer la stratégie nationale de sortie de crise et accompagner les plans d'investissement pour assurer le développement durable du secteur pétrolier angolais», a annoncé, dans un autre communiqué de presse, l'entreprise publique Sonangol qui cite, entre autre, « l'amélioration des avantages fiscaux et concurrentiels offertes par l'Angola aux investisseurs par rapport à des pays comme le Mexique, le Brésil ou le Nigeria ». La Sonangol souligne avoir déjà commandé une étude comparative sur la situation de l'industrie pétrolifère dans plusieurs pays producteurs de pétrole afin d'aider le gouvernement à prendre des décisions pour positionner l'Angola à un niveau international plus compétitif.

 

L'une des principales doléances soumises par les pétroliers comme facteur défavorable à l'amélioration de la compétitivité de l'industrie locale, c'est le poids de la bureaucratie qui affecte considérablement le climat des affaires dans le pays. A ce sujet, un comité a déjà été mis en place pour améliorer la situation à travers notamment la révision de la législation et des procédures. Il est composé d'experts du ministère du pétrole, de celui en charge des finances et des représentants de la Sonangol.

 

Source: La Tribune Afrique, Aboubacar Yacouba Barma