Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Le secteur touristique crée des emplois

20/09/2017

le-secteur-touristique-cree-des-emplois

En 2017, le secteur de l’hôtellerie et du tourisme a permis la création de 131 000 emplois en Angola, a récemment annoncé le directeur de l’Institut de développement du tourisme (Infotur) dans la ville de Lubango.

M. Eugénio Clemente, repris par l’agence de presse angolaise Angop, a déclaré que ces emplois ont pour la plupart été occupés par des jeunes, qui ont été affectés entre autres dans des hôtels, des restaurants et des services.

Le directeur d’Infotur a précisé que le nombre d’emplois créés dépasse de plus de 21 000 le nombre comptabilisé en 2016 et a noté que le secteur hôtelier est celui qui emploie actuellement les plus jeunes en Angola.

M. Clemente a confirmé qu’en 2016, le nombre de personnes qui ont visité l’Angola est passé de 650 000 en 2015 à 550 000, mais a ajouté qu’il s’attend à voir des améliorations en 2018, «étant donné que la crise économique ne devrait être qu’une phase temporaire».

En Angola, le secteur de l’hôtellerie et du tourisme emploie actuellement plus de 700 000 personnes en Angola.

Dans le cadre du programme de formation du personnel du secteur touristique, le gouvernement angolais envisage de dépenser 125 millions de dollars cette année pour la construction de six écoles techniques et professionnelles régionales destinées à l’hôtellerie et au tourisme, selon les déclarations du directeur général de l’Institut de promotion du tourisme.

M. Eugénio Clemente a également précisé à l’agence de presse angolaise Angop que les écoles seront construites dans les provinces de Huíla, Luanda, Huambo, Moxico, Benguela et Urge.

L’école dans la province de Huíla, dont la construction devrait débuter en septembre, coûtera 25 millions de dollars et sera destinée à la formation des étudiants des provinces du Namibe, du Cunene et de Cuando Cubango.

L’école de la province de Huambo accueillera des diplômés de Bié et Malanje, Moxico couvrira Lunda nord et sud, l’école d’Uíge sera fréquentée par des étudiants du Zaïre et de Cabinda, Luanda accueillera ceux de Bengo et Kwanza nord, tandis que Benguela accueillera ceux de Kwanza sud.

L’objectif de ces écoles est de former du personnel pour inverser la pénurie de techniciens spécialisés dans le secteur, relancer le tourisme dans le pays et lui donner la capacité de générer des revenus pour l’État dans le cadre de la diversification de l’économie.

La province de Huíla possède déjà une école d’hôtellerie et de tourisme, située à la périphérie de la ville de Lubango, qui s’est immobilisée depuis 2001.