Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Réalisation du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC)

24/04/2018

Première photo de l'article : Réalisation du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC)

Le sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) a débuté le mardi dernier à Luanda, pour évaluer, entre autres, la situation politique en République Démocratique du Congo, au Lesotho ainsi que consolider le processus démocratique dans la région australe.



Le sommet dit de la double troïka de la SADC, qui est présidé par le Chef de l’Etat angolais, João Lourenço, compte avec la présence des présidents de la Namibie, de l'Afrique du Sud, de la Zambie, de la RDC, du roi d’eSwatini, du premier ministre du Lesotho et d’un représentant de la Tanzanie.

Dans le même cadre, des réunions d'experts et des ministres des Affaires étrangères de la SADC ont eu lieu dans la capitale angolaise du 22 au 23 avril dernier suivi de la réunion des ministres des Affaires Etrangères.

Des experts de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) se sont réunis lundi 23 avril à Luanda pour discuter des documents à soumettre à la réunion des chefs de la diplomatie de ces Etats membres.

Les membres de la SADC se penchent sur des moyens d'aider la République Démocratique du Congo (RDC) et le Lesotho à surmonter la crise politique et sociale à laquelle ils sont confrontés, ainsi que de consolider le processus démocratique dans la région australe.

La rencontre d'experts, qui se termine le même jour, sera suivie de la réunion des ministres des Affaires étrangères de la SADC, qui aura lieu dans l'après-midi, visant à préparer le Sommet extraordinaire de la double troïka de la région au niveau des Chefs d'Etat et de Gouvernement, qui se tiendra mardi dans la capitale angolaise.

Des experts de l'Angola, de la RDC, de la Namibie, de la Zambie, de l'Afrique du Sud, du Swaziland, de la Tanzanie et du Royaume du Lesotho ont pris part à la réunion.

L'Angola préside actuellement l'organe de coopération politique, de défense et de sécurité de la SADC. Lors de son discours d'ouverture le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço s'est félicité des progrès et de la consolidation de la démocratie et des libertés fondamentales en Afrique australe, pour assurer l'inclusion de tous les secteurs de la société civile visant le développement de la sous-région.

Seconde photo de l'article : Réalisation du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC)

 

João Lourenço a tenu ces propos en qualité de président de l’organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité de la SADC. Le Président angolais a par ailleurs précisé qu’il faudrait avoir du courage d'affronter, sans hésitation, les problèmes et leurs causes pour la mise en œuvre de véritables solutions.

 

Pour rappel la SADC est composée de 9 institutions principales: le Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement, le Sommet de la Troïka de l'Organe sur la politique de défense et de sécurité, le Tribunal de la SADC, le Conseil des ministres de la SADC, les comités ministériels sectoriels, le Comité permanent des hauts fonctionnaires du Secrétariat de la SADC, les Comités nationaux de la SADC, et le Forum parlementaire de la SADC.

 

Les Etats membres actuels sont les suivants: l’Angola, le Botswana, la République Démocratique du Congo, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, l’Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, l’Afrique du Sud, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

 

Le Siège de la SADC est situé à Gaborone, au Botswana