Ambassade d’Angola en France

Besoin d’informations ?

Réduction des taxes sur la production des champs marginaux

22/05/2018

Réduction des taxes sur la production des champs marginaux
La taxe publique sur la production des champs marginaux a été ramenée de 20 à 10% alors que l’impôt pétrolier a été réduit de 50% selon la présidence de la République qui a adopté plusieurs décrets présidentiels visant à stimuler l’investissement privé en Angola.



Selon l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la production nationale a commencé à reculer et devrait chuter d’environ 1,5 million de barils par jour actuellement, à 1,29 million de barils par jour en 2023. Une chute portée par l’arrivée à maturité de nombreux champs producteurs. 

Les investissements dans la remise à niveau des champs étant colossaux, les producteurs rechignent à investir. La série des décrets adoptés par le gouvernement, devrait désormais leur faciliter les choses et permettre l’arrivée de nouveaux investissements. 

La série de décrets a, par ailleurs, créé un nouvel organe pour réglementer le marché des dérivés du pétrole, y compris l'importation et la distribution de carburants. Il s’agit de Institut de réglementation des produits pétroliers (IRDP), le régulateur sera basé à Luanda, la capitale, et son chef sera choisi par le ministre du pétrole et des mines.

Par ailleurs, le Droit positif en vigueur indique que désormais, les champs sont considérés comme marginaux lorsqu’ils ont des réserves de moins de 300 millions de barils. Le pétrole représente 95% des exportations du pays, qui est le deuxième plus gros producteur du continent derrière le Nigéria.