Donation de sculptures aux autorités Françaises

Le prochain 4 février, 61e anniversaire du début de la lutte armée pour la libération nationale, aura lieu la cérémonie officielle de donation de deux sculptures françaises du 18ème siècle qui étaient dans les jardins de l’ambassade d’Angola au château de Versailles. En présence de S.E.A. le ministre de Culture, Tourisme et Environnement d´Angola, Filipe Zau, S.E.A. Roselyne Bachelot, la ministre de Culture française, l´Ambassadeur d´Angola en Fracce, S.E.A. João Bernardo de Miranda, la Représentante de l’Angola auprès de l’UNESCO, S.E.A. Ana Maria de Oliveira, aura lieu la signature de l’acte notarié de transfert de propriété par donation des sculptures de l’Etat angolais à l’Etat français; l’inauguration d’une exposition temporaire consacrée aux deux sculptures;  la présentation aux invités de la plaque de marbre dédiée aux grands mécènes du château de Versailles sur laquelle figurera « La République d’Angola » .

Les deux œuvres objets du don, dont des descriptions détaillées, des photographies et des constats d’état figurent dans l’annexe 1, sont Zéphyr, Flore et l’Amour  de Philippe Bertrand, René Frémin et Jacques Bousseau, groupe en marbre blanc de Carrare, 1713-1726, H. 220 ; L 150 ; Pr. 140 cm sur une terrasse de 150 x 110 cm. et L’Abondance  de Lambert-Sigisbert Adam, statue en marbre blanc de Carrare, 1753-1758, H. 210, L. 130 et Pr. 112 cm sur une terrasse de 150 x 110 cm. Elles seront inscrites sur l’inventaire du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon dès après la signature de l’acte de donation notarié. À l’issue de l’exposition temporaire, qui durera trois mois à compter de son inauguration et se tiendra dans l’Appartement de la Dauphine, les deux sculptures seront présentées dans les salles du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Sur leur cartel respectif sera mentionné la mention « Donation de la République d'Angola  en 2022 ». 

Source  :   

Mis à jour le  :   

26/1/2022

Le prochain 4 février, 61e anniversaire du début de la lutte armée pour la libération nationale, aura lieu la cérémonie officielle de donation de deux sculptures françaises du 18ème siècle qui étaient dans les jardins de l’ambassade d’Angola au château de Versailles. En présence de S.E.A. le ministre de Culture, Tourisme et Environnement d´Angola, Filipe Zau, S.E.A. Roselyne Bachelot, la ministre de Culture française, l´Ambassadeur d´Angola en Fracce, S.E.A. João Bernardo de Miranda, la Représentante de l’Angola auprès de l’UNESCO, S.E.A. Ana Maria de Oliveira, aura lieu la signature de l’acte notarié de transfert de propriété par donation des sculptures de l’Etat angolais à l’Etat français; l’inauguration d’une exposition temporaire consacrée aux deux sculptures;  la présentation aux invités de la plaque de marbre dédiée aux grands mécènes du château de Versailles sur laquelle figurera « La République d’Angola » .

Les deux œuvres objets du don, dont des descriptions détaillées, des photographies et des constats d’état figurent dans l’annexe 1, sont Zéphyr, Flore et l’Amour  de Philippe Bertrand, René Frémin et Jacques Bousseau, groupe en marbre blanc de Carrare, 1713-1726, H. 220 ; L 150 ; Pr. 140 cm sur une terrasse de 150 x 110 cm. et L’Abondance  de Lambert-Sigisbert Adam, statue en marbre blanc de Carrare, 1753-1758, H. 210, L. 130 et Pr. 112 cm sur une terrasse de 150 x 110 cm. Elles seront inscrites sur l’inventaire du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon dès après la signature de l’acte de donation notarié. À l’issue de l’exposition temporaire, qui durera trois mois à compter de son inauguration et se tiendra dans l’Appartement de la Dauphine, les deux sculptures seront présentées dans les salles du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Sur leur cartel respectif sera mentionné la mention « Donation de la République d'Angola  en 2022 ». 

Fonte  :   

Atualizado  :   

26/1/2022

Conseil de lecture

"Poemas de Angola"
Agostinho Neto

L'Angola en Musique

Citation

" Il n'est pas nécessaire de réussir pour entreprendre, ni d'entreprendre pour réussir "
Le Duc d'Orange

Vidéo